Normandie – Focus sur les spécialités culinaires

CUISINE DE MER

Avec son littoral étendu, les fruits de mer sont l’une des spécialités de la Normandie : crustacés, crustacés, homards, palourdes, buccins, coquilles Saint-Jacques, moules et huîtres de la Manche et du Calvados. Les huîtres sont classées, comme les fromages et les vins, avec leur propre AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Les fruits de mer figureront sur la plupart des menus de Dieppe à Alençon qui combinent souvent le poisson avec les autres spécialités culinaires de la région, comme la Sauce à la Crème ou au Camembert. Le ragoût de poisson de Dieppe, appelé Marmite Dieppoise ou les célèbres coquilles Saint-Jacques de Port en Bessin ou Coquilles St Jacques, est un régal particulier.

FROMAGE DE RÊVE

Le plateau de fromages de Normandie est l’un des plus impressionnants de France et contient les fromages les plus connus en dehors de sa région. Son fromage le plus célèbre est le Camembert qui vient du village du même nom près de Vimoutiers, mais vous pouvez aussi essayer Neufchâtel, produit dans une variété de formes et de tailles différentes, Pont-L’Evêque et Livarot. Le fromage est en France généralement servi entre le plat principal et le dessert.

UN PEU D’ALCOOL

L’abondance des pommes, qui aromatisent aussi bien les plats salés que sucrés, permet à la Normandie de s’enorgueillir d’un large éventail de sous-produits de la pomme, notamment le cidre, le poiré ou la liqueur de poire, le pommeau et le calvados.

Le fameux calvados à la glace aux pommes, ou « Trou Normand », est une façon traditionnelle d’éclaircir le palais entre les plats de la cuisine normande typiquement riche.

Une autre liqueur de la région est la Bénédictine, qui peut être consommée avec de la glace avant un repas, ou après, seule, en digestif. Il est aussi parfois utilisé comme base pour de nombreux cocktails célèbres.

PARADIS DES CARNIVORES

Les plats principaux de Normandie sont souvent à base de viande. La volaille est commune dans les menus régionaux, comme le savoureux Canard à la Rouennaise au canard de Seine mais aussi d’autres viandes comme le veau ou le porc, souvent cuit à la crème ou au cidre.

Un autre régal local est l’agneau « Pré Salé », souvent servi dans le sud de la Manche et baptisé ainsi parce que les moutons sont élevés dans les marais salants qui entourent le Mont St Michel. Plus à l’intérieur des terres, vous croiserez sans doute des plats plus traditionnels comme l’andouille de Vire, l’andouille en français, ou le boudin noir dans le Perche. Les tripes sont une autre spécialité normande, traditionnellement caennaise.

DOUX DESSERTS

Que ce soit en dessert ou en gâterie avec le thé de l’après-midi, de nombreux plats sucrés de Normandie sont à base de pommes, comme la délicieuse tarte aux pommes. Une autre spécialité normande est le pouding au riz au lait ou « Teurgoule » à base de produits locaux crémeux. Pour les plus gourmands, essayez les « Sucres de Pommes » de Rouen – un bonbon aux pommes, le « Caramel de Pommes » de Dieppe ou les caramels au beurre d’Isigny.

Région de Normandie – Histoire et culture

La Normandie a une histoire enviable, depuis son invasion par les Romains et les querelles obligatoires avec les Anglais jusqu’aux fameux débarquements sur la plage du jour J. La diversité de ses habitants et de sa culture en fait une véritable révélation pour les nouveaux visiteurs, mais aussi pour les visiteurs habitués à Paris ou à la Côte d’Azur, par exemple.

Deux des facettes historiques les plus intrigantes de l’histoire de la Normandie sont la conquête de l’Angleterre par Guillaume de Normandie, comme en témoigne l’impressionnante Tapisserie de Bayeux, et le débarquement du jour J et la bataille de Normandie qui a suivi pendant la Deuxième Guerre mondiale.

La région était un grand duché au Moyen Âge et rivalisait de prestige avec la Bourgogne. Les ducs de Normandie étaient même à égalité avec les rois français, surtout après les exploits de Guillaume de Normandie, le duc surnommé Guillaume le Conquérant après qu’il eut acquis le noble statut de roi d’Angleterre.

L’événement est brodé dans le temps sur la magnifique Tapisserie de Bayeux, une œuvre d’art incroyablement longue qui est exposée dans l’ancienne ville de Bayeux. La tapisserie de laine sur lin de 20 pouces de haut se trouve dans le magnifique Centre Guillaume le Conquérant du XVIIIe siècle et relate les événements de la bataille d’Hastings de 1066. Il est rempli de détails, y compris le passage de la comète de Halley.

Le sud de l’Angleterre a à peu près le même paysage que la Normandie, tant par l’aspect du terrain que par les caractéristiques de l’architecture. Cependant, les soldats alliés ne regardaient pas les arbres ou les bâtiments pendant les débarquements du jour J de 1944 de la Seconde Guerre mondiale lors de l’opération Overlord. De nombreux visiteurs américains visitent aujourd’hui ces plages (autour de la ville d’Arromanches-les-Bains), ainsi que les cimetières, le musée d’Arromanches et le pont Pegasus.

La Normandie abrite encore de nombreux monuments et bâtiments historiques malgré les destructions ultérieures causées par les bombardements alliés sur la Normandie occupée par les nazis. Les grandes villes ont de belles cathédrales gothiques, et celle de la cathédrale Notre Dame de Rouen en particulier est magnifique. Caen se distingue également par ses structures historiques dont le château de Caen (Château de Caen) et ses nombreux musées.

Pourquoi préférer la Normandie à la Côte d’Azur ?

A son apogée d’avant-guerre, la côte nord de la Normandie était le lieu de prédilection des parisiens à la mode à la recherche d’une escapade de week-end. A deux heures de train de Paris, Deauville et Trouville-sur-Mer – les grandes dames de la région avec leurs villas de style Belle Epoque, leurs hôtels majestueux et leurs casinos élégants – étaient et restent les endroits les plus proches pour échapper à la chaleur étouffante de l’été à Paris.

Mais c’est la mentalité générale de joie de vivre de la Normandie côtière qui a poussé les gens à revenir pour en redemander. Un week-end à Deauville était à Paris ce qu’East Hampton est à New York. Deauville était l’endroit idéal pour se détendre, se régaler de fruits de mer fraîchement pêchés, de fromages et d’eau-de-vie de pomme (spécialités normandes locales) et s’imprégner des meilleurs d’entre eux jusqu’au lever du soleil. Il n’est pas étonnant que F. Scott Fitzgerald ait demandé à Tom et Daisy Buchanan de passer une partie de leur année en France, ici, dans The Great Gatsby.

Aujourd’hui, la Normandie reste une sorte de capsule témoin de son passé. La Seconde Guerre mondiale et l’invasion du jour J ont laissé une marque indélébile sur la côte nord de la France, et bien qu’elle ne possède pas le même dynamisme que sa voisine azuréenne au sud, c’est cette nostalgie, cette histoire profondément enracinée et ces paysages idylliques qui ajoutent un certain je ne sais quoi au petit coin de vie que l’on trouve au nord-ouest de la France. A l’image d’un tableau de Claude Monet, les collines vallonnées et les prairies luxuriantes remplies de fermes à colombages à travers la campagne normande sont un tourbillon de couleurs et de charme bucolique. Ce sont ces paysages qui ont non seulement inspiré certaines des œuvres les plus importantes du XXe siècle, mais qui ont aussi continué d’apporter avec eux un mélange constant d’artistes, d’écrivains et d’aristocrates au fil des ans.

Avec tant de choses à voir et à faire, de la visite des villages côtiers à la dégustation du calvados dans une ferme du XVIIe siècle à Honfleur, en passant par le témoignage de la majesté du Mont-Saint-Michel, voici pourquoi vous devriez sauter la Côte d’Azur et partir en Normandie cet été.

Giverny à Honfleur. Une heure en dehors de Paris, il n’y a pas de meilleur endroit pour commencer votre aventure normande que Giverny. La maison de l’impressionniste français Claude Monet, qui y vécut et travailla jusqu’à sa mort en 1926, le célèbre étang aux lys et le pont japonais couvert de glycines et de saule pleureur sont toujours intacts, ainsi que la maison de Monet, qui sont tous disponibles pour une visite. Après avoir parcouru les jardins, le déjeuner dans la salle à manger d’inspiration Art Déco des Jardins des Plumes est un must. La nourriture imite l’art ici, où les plats sont aussi jolis que l’un des paysages somptueux de Monet.

Après le déjeuner, il est temps de se diriger vers le nord vers la pittoresque ville portuaire de Honfleur. Considéré comme le berceau de l’impressionnisme français, c’est là que Gustave Courbet, Eugène Boudin et Monet sont venus capter la lumière et couver le ciel normand sur la Seine. Ancienne ville forteresse et village de pêcheurs, Honfleur conserve encore aujourd’hui une grande partie de son charme d’antan. Promenez-vous dans Le Vieux Bassin (ou Old Harbor) ou perdez-vous dans le labyrinthe des petites rues. La cathédrale Sainte Catherine, la plus grande cathédrale en bois de France, mérite une visite rapide.

Autrefois résidence de jeunes artistes en résidence, la Ferme Saint Siméon est une charmante auberge du XVIIe siècle et l’endroit idéal pour y passer la nuit. Dégustez un dîner d’inspiration traditionnelle dans la salle à manger de la ferme avant de vous retirer pour déguster un verre de calvados distillé localement, ou de liqueur de pomme, une spécialité de la région.

Deauville, considéré comme la « Riviera » du nord, le tronçon de 25 miles entre Honfleur et Caen connu sous le nom de Côte Fleurie (ou « la côte fleurie ») est une belle étendue de côte escarpée et de magnifiques villes côtières ornées de villas de style Belle Epoque. Conçues comme des escapades de luxe pour les Parisiens fortunés du début du siècle dernier, Deauville et Trouville-sur-Mer’s sont l’endroit idéal pour s’amuser au bord de la mer. En plus de ses plages, Deauville est peut-être mieux connue aujourd’hui pour accueillir chaque année le Festival du Film Américain et sa célèbre culture des courses de chevaux.

Profitez d’une balade paisible devant la foule de parasols Technicolor qui parsèment la Promenade des Planches avant de commander une salade de homard et une bouteille de cidre chez Augusto Chez Laurent. Avec des dizaines d’hôtels au choix, l’Hôtel Barrière Le Normandy a accueilli tout le monde, de Winston Churchill et Prince Charles à Coco Chanel et Kirk Douglas au fil des ans. Madame Chanel aimait tellement Deauville que c’est là qu’elle a ouvert son premier magasin de vêtements, en 1913.

A 30 minutes de la côte, Le Grand Hôtel Cabourg vaut la peine d’être visité en ville. Le romancier français Marcel Proust s’est d’abord inspiré pour beaucoup de ses œuvres ultérieures, dont In Search of Lost Time. Dîner sur la terrasse au bord de l’océan du Balbec ou cocktails au bar bien nommé La Belle Époque.

Bayeux et Omaha Beach, commencez par rendre hommage aux soldats américains tombés au combat à Omaha Beach. L’invasion du jour J, le 6 juin 1944, est considérée comme un tournant majeur de la Seconde Guerre mondiale, et la bataille demeure la plus importante invasion maritime de l’histoire. Aujourd’hui, quelque 9 387 soldats sont inhumés au cimetière militaire de Colleville-sur-Mer. Ensuite, dirigez-vous vers Port-en-Bessin-Huppain pour déjeuner à bord du Pays du Bessin et commandez les Fruits de Mer, une tour de fruits de mer qui comprend du homard, des crevettes, des araignées de mer, des palourdes, des huîtres de Cancale et des escargots pêchés localement.

Ensuite, c’est parti pour la cité médiévale de Bayeux où il faut absolument jeter un coup d’œil à la célèbre tapisserie de 230 pieds de long. La cathédrale de style gothique de Bayeux mérite également une visite. En été, la cathédrale s’anime avec l’un des plus impressionnants spectacles de lumières de France. Séjournez à l’Hôtel d’Argouges, une charmante maison de ville du XVIIIe siècle avec parquet et décoration d’époque, et ne manquez pas le petit déjeuner et le café dans le magnifique jardin de l’hôtel avant votre départ.

Mont-Saint-Michel, alors que vous vous dirigez vers le Mont-Saint-Michel, un arrêt au puits à Villedieu les Poêles, ville célèbre pour ses chaudrons, casseroles et articles ménagers en cuivre, est un must. En continuant, arrêtez-vous au village de Saint-James, où se trouve le magasin phare éponyme de Saint James L’Atelier, et ramassez quelques unes des rayures originales des marins français.

Datant de 708, le monastère insulaire du Mont-Saint-Michel est l’un des monuments les plus visités de France. Transformée en prison de 1793 à 1863, elle servit par la suite de base militaire et de commune religieuse. Aujourd’hui, seule une poignée de religieuses et de moines résident dans l’abbaye de l’île, et c’est facilement l’un des plus beaux monuments architecturaux sur lesquels vous aurez jamais mis les pieds. Pour un petit quelque chose de sucré en montant, rendez-vous à la Crêperie La Sirène pour la traditionnelle galette bretonne (galette de sarrasin). Par ailleurs, le Café La Mère Poulard est un pilier du Mont-Saint-Michel depuis son ouverture en 1888 et est réputé pour ses omelettes cuites au feu de bois et ses spécialités locales comme l’agneau des marais salés et le cidre de pomme.

Bien qu’il y ait plusieurs hôtels dans la région, vous devez vous rendre un peu en dehors de la ville si vous voulez éviter les foules de touristes. Ce soir, offrez-vous un séjour royal au Château de Chantore, un château du XVIIIe siècle construit dans le style de Louis XIII. Avec vue sur le Mont-Saint-Michel au loin, c’est l’endroit idéal pour dire adieu à la Normandie avec style.

LES MEILLEURES EXPÉRIENCES GASTRONOMIQUES EN NORMANDIE

Le patrimoine culinaire de la Normandie mérite d’être exploré, notamment en raison de la grande variété d’ingrédients fantastiques produits dans la région. Vous y trouverez de succulents fruits de mer, des plats robustes de canard et de gibier et les fameuses pommes de la région qui se transforment en toute une gamme de produits savoureux, du cidre aux tartes. Il y a un large éventail d’expériences en Normandie qui feront saliver les gourmets, alors pour être sûr que vous avez la tête haute sur certains des meilleurs endroits où aller, nous avons réuni ci-dessous quelques-unes des meilleures expériences gastronomiques en Normandie pour vous. Vous cherchez un endroit où loger pendant que vous vous frayez un chemin parmi les meilleurs morceaux de la Normandie ? Nos châteaux et villas de luxe en Normandie sont la base idéale pour vous, vos amis et votre famille, et beaucoup viennent avec des cuisines inspirantes pour que vous puissiez préparer votre propre fête française !

1. Restaurant Gill, Rouen

Situé au bord de la Seine, au cœur de Rouen, le Restaurant Gill est l’un des meilleurs restaurants gastronomiques de Normandie. Dirigé par Sylvie et Gilles Tournadre, Sylvie et Gilles Tournadre, Gill sert une cuisine française de saison, allant de délicieux plats de viande comme le pigeon rôti au foie gras et aux médaillons de ris de veau aux spécialités de fruits de mer comme le bar poêlé et le homard rôti de Bretagne. Nous vous recommandons vivement le menu dégustation, qui propose sept cours de dégustation  » surprise  » des dernières créations du chef Gilles, accompagnées de vins. Même les visiteurs réguliers ne prennent jamais deux fois le même repas.

Emplacement : 8 et 9, Quai de la Bourse – 76000 Rouen

2. Calvados Christian Drouin, Pont-l’Évêque

Le Calvados est l’une des plus grandes créations de Normandie. C’est une eau-de-vie de pomme obtenue par pressurage des pommes en jus, fermentation en cidre, distillation en eau de vie, puis vieillissement en fûts de chêne. Christian Drouin est une distillerie proche de Pont-l’Évêque, réputée pour la qualité de son calvados et ouverte au public. Des visites guidées gratuites et informatives d’une heure sont offertes tout au long de l’année, qui se terminent par une dégustation et la possibilité d’acheter des bouteilles du produit fini. Même si vous n’êtes pas dans l’alcool, les belles maisons à colombages du 17ème siècle en font une visite intéressante.

Emplacement : Route de Trouville, 14130 Coudray-Rabut, France

3. Restaurant Le Pily, Cherbourg

Petit restaurant intime et attachant au centre ville de Cherbourg, Le Pily est exclusivement spécialisé dans les produits frais, de saison et locaux. Cela signifie qu’il n’y a pas de menu fixe ; les plats changent tous les mois en fonction de la saison. Pourtant, la maîtrise du chef des spécialités régionales, comme les poissons, les pigeons, les crustacés, les fromages fermiers et les légumes pêchés localement, garantit que chaque repas sera mémorable. Il y a une raison pour laquelle il a reçu une étoile Michelin (et d’innombrables autres prix) depuis 2010.

Emplacement : 39 Rue Grande Rue Grande Rue 50100, Cherbourg-Octeville

4. École de cuisine Wilde Kitchen, Benoîtville

Si vous voulez vraiment vous imprégner de la culture culinaire de la Normandie, il vous faudra comprendre sa culture culinaire. Heureusement, c’est exactement ce que Wilde Kitchen offre. Cette école de cuisine populaire de Benoîtville, dirigée par l’expatrié irlandais Sinéad Allart (née Wilde), propose des escapades gourmandes en petits groupes qui comprennent des cours de cuisine traditionnelle normande tels que le poulet Vallée d’Auge (poulet à la crème et aux pommes) et la teurgoule (riz au lait), des visites aux marchés locaux, aux fermes et chez des cidriers. Des cours d’une journée sont disponibles, mais nous recommandons vivement les options de trois ou six jours – hébergement inclus.

Emplacement : La Blonderie, 50340 Benoistville, Normandie

5. Restaurant Jean-Luc Tartarin, Le Havre

Jean-Luc Tartarin est, sans aucun doute, l’un des restaurants les plus raffinés de Normandie. Détenteur de deux prestigieuses étoiles Michelin, l’établissement havrais défend fièrement les traditions culinaires françaises mais avec une carte mensuelle changeante de plats de saison. Le menu dégustation permet d’essayer un peu de tout ce que le restaurant a à offrir, bien que des menus moins élaborés soient également disponibles. Vous êtes à la recherche d’une expérience gastronomique avec un budget plus serré ? Pensez à réserver Jean-Luc Tartarin pour le petit déjeuner.

Emplacement : 73, Avenue Foch 76600, Le Havre

6. Yver Chocolatier, Granville

Si vous avez une dent sucrée, Yver est le régal ultime. Le chocolatier le plus gourmand de la région, il fabrique depuis 1946 des chocolats d’une qualité extraordinaire et artisanale. Il offre une gamme vraiment éblouissante de produits chocolatés – plaques, truffes, pastilles, fruits et noix trempés, boissons chaudes et plus encore – qui sont merveilleusement présentés. Yver est aussi une pâtisserie accomplie, offrant de délicieuses pâtisseries, des gâteaux et des macarons fondants, alors préparez-vous à dépenser tout votre budget souvenir dans la boutique.

Lieu : 26 rue Lecampion 50400 Granville

7. Picorette, Granville

Ce salon de thé et restaurant familial est une institution de Granville. Le menu de thé est l’un des plus grands et des plus variés que vous verrez jamais, avec chaque infusion servie dans des théières en fonte chinoise, et tous les thés que vous dégustez peuvent être achetés au magasin voisin après (avec des conseils sur les feuilles, les saveurs et les températures de brassage par les propriétaires bien informés). Le restaurant a un petit menu de saison simple, mais chaque plat est cuisiné à la perfection, qu’il s’agisse de poisson frais, de quiches, de croquets ou de gâteaux et pâtisseries.

Lieu : 22-24, Rue Saint Sauveur 50400 Granville.

8. La Biscuiterie de l’Abbaye, Lonlay-l’Abbaye

La Normandie regorge de chocolateries et de pâtisseries, mais cet endroit près de Lonlay l’Abbaye est seul dans la région en tant que biscuiterie. Nous vous recommandons de visiter l’usine elle-même pour assister au processus de production (du pétrissage et de la mise en forme des pâtes à la cuisson et à l’emballage) et de ramasser quelques biscuits tout juste sortis de la chaîne de production – y compris peut-être quelques biscuits mal formés à prix réduit. Mais si vous ne vous intéressez qu’au produit final, vous trouverez leurs boutiques à Bagnoles de l’Orne et Granville.

Emplacement : Route du Val 61700, Lonlay l’Abbaye

9. L’Accolade par Pierre Lefebvre, Caen

Le restaurant se trouve peut-être à l’ombre du château de Guillaume le Conquérant, mais lorsqu’il s’agit de dîner à Caen, c’est L’Accolade qui jette l’ombre. Dirigé par Pierre Lefebvre, un chef autodidacte qui a remporté l’édition française du Masterchef, ce restaurant bistro élégant sert une cuisine extraordinaire mais sans prétention, utilisant des produits locaux de saison. L’Accolade est un régal particulier pour les carnivores, avec des plats délectables à base des meilleurs morceaux de viande, tandis que la carte des vins fera le bonheur des œnophiles.

Emplacement : 18, rue Porte au Berger – 14000 Caen

10. Fromagerie Graindorge, Livarot

Aucun voyage en Normandie n’est complet sans une visite à la fromagerie, et c’est l’une des meilleures fromageries de la région. La fromagerie de Graindorge maintient les méthodes traditionnelles de fabrication du fromage local pour produire certains des fromages les plus célèbres de la région. Le Camembert, ainsi que ses proches cousins Livarot (un fromage au lait de vache moelleux et piquant), pavé d’Auge (une variante semi-ferme du Livarot) et Coulommiers (un fromage à pâte molle et affiné), et le fromage à la crème La Crème Fraîche Vallée d’Auge. La visite de la fromagerie est gratuite, y compris la dégustation de fromages complémentaires, alors pourquoi pas ?

Emplacement : 42, rue Général-Leclerc 14140, Livarot

Focus sur les plus beaux villages de Normandie

Les beautés naturelles de la Normandie s’observent facilement dans toute la région. Mais il y a quelques villages qui se distinguent particulièrement, privilégiés par leur beauté naturelle, avec leurs maisons colorées à colombages et leur charme du vieux monde. Voici notre sélection des plus beaux villages de Normandie.

Le Bec-Hellouin

Dans l’Eure, en Normandie, se trouve le village du Bec-Hellouin et ses quelque 400 habitants. Des rues méticuleusement entretenues, bordées de fleurs et des maisons à colombages vibrantes combinent les plaisirs de la nature et de l’architecture dans cette ville normande endormie. Profondément enracinée dans la religion, son attraction la plus connue est l’Abbaye Notre-Dame du Bec. Fondée en 1034 par un chevalier devenu moine bénédictin, Saint-Herluin, elle est considérée comme une abbaye influente du royaume anglo-normand au XIIIe siècle.

Les Andelys

Les Andelys remplissent toutes les cases d’un charmant village français : des collines verdoyantes et vallonnées injectées de falaises de pierres blanches longeant la Seine, tandis qu’un château du XIIe siècle, le Château Gaillard de Richard Cœur de Lion, garde le tout sur un rocher. Le nom de la ville vient des deux parties qui la composent – Petit-Andely sur les rives du fleuve et Grand-Andely, où se dresse une impressionnante et flamboyante église gothique appelée Notre-Dame des Andelys.

Lyons-la-Forêt

Comme son nom l’indique, Lyons-la-Forêt est un village niché dans la forêt lyonnaise, un espace boisé peuplé de hêtraies centenaires, considéré comme l’un des plus beaux d’Europe et facilement accessible par des sentiers pédestres entretenus. Des maisons à colombages aux façades en briques roses définissent le centre du village et encerclent son marché couvert du XVIIIe siècle. Le sentier longeant la rivière de la Lieure qui traverse le village en fait un cadre idyllique pour une promenade.

Saint-Céneri-le-Gérei

Saint-Céneri-le-Gérei se situe au cœur des Alpes Mancelloises, entouré d’une forêt luxuriante et traversée en douceur par la Sarthe. Il a été découvert au VIIe siècle par un Italien du nom de Ceneri, qui s’est installé ici après avoir été témoin de l’apparition d’une source miraculeuse qui pourrait guérir les maladies des yeux. Dans son centre historique, une église romane du XIe siècle ancre le village avec de belles fresques du XIIe siècle recouvrant les murs. La beauté de la ville attire des artistes comme Camille Corot et Gustave Courbet, qui se retrouvent pour peindre à l’Auberge des Soeurs Moisy, ancienne auberge qui sert maintenant de musée.

Giverny

Célèbre comme la demeure du peintre impressionniste Claude Monet, Giverny offre des chalets pittoresques, des jardins à profusion et une richesse de couleurs vives que seule la nature peut offrir dans son cadre provincial, dans les Coteaux. Bien qu’elle ne compte qu’environ 500 habitants, la ville accueille chaque année des milliers de touristes qui viennent visiter la Fondation Claude Monet. En conséquence, de nombreux cafés, restaurants et petites galeries d’art jalonnent les rues étroites de Giverny. Un certain nombre de sentiers pédestres s’aventurent dans la campagne environnante pour une exploration plus approfondie.

Beuvron-en-Auge

Beuvron-en-Auge est un petit village du Pays d’Auge, région réputée pour sa production de fromage et de Calvados. Des maisons normandes à colombages quintessentiellement à colombages jalonnent la place de la ville, où l’on trouve tout ce qu’il faut en France : un barbier, une crêperie, quelques restaurants (dont une option étoilée, Le Pavé d’Auge, situé dans le bâtiment principal au centre-ville), une petite épicerie où l’on trouve des produits locaux et quelques antiquaires et boutiques de souvenirs.

Barfleur

Le village portuaire de Barfleur, sur la côte du Cotentin, a servi de principal point d’embarquement vers l’Angleterre au Moyen Age. L’influence anglaise est encore notable dans des éléments architecturaux spécifiques tels que la tour carrée plutôt qu’une flèche sur l’église Saint-Nicolas. Aujourd’hui, une communauté de pêcheurs s’épanouit parmi ses quelque 500 habitants, notamment pour les fameuses moules sauvages de la ville. Le village principal est situé sur une péninsule qui s’avance dans l’océan, l’entoure de bleu de chaque côté et les bateaux dansent sur l’eau.

Veules-les-Roses

Veules-les-Roses est située sur les rives de la rivière Veules, la plus petite rivière de France de moins d’un kilomètre de longueur. Ce minuscule plan d’eau est à l’image de ce village situé au large de la côte de l’albâtre, avec sa petite population d’environ 600 habitants. De charmants chalets aux toits de chaume et aux jardins immaculés côtoient une plage de sable fin et des villas en bord de mer, créant une combinaison parfaite entre les éléments caractéristiques de la Normandie : la campagne bucolique et la mer.

Honfleur

La beauté de Honfleur attire les artistes depuis des siècles. Son port, bordé d’un mélange de bâtiments crémeux et colorés dans la lumière la plus parfaite à toute heure du jour, a été capturé en peinture plus d’une fois par des artistes de renom tels que Camille Corot et le pointilliste Georges Seurat. Son attrait n’est pas un secret, la ville est bien équipée pour accueillir les nombreux touristes qui viennent se délecter de son charme, alors que les musées, les restaurants de fruits de mer et les magasins vendant des produits locaux sont nombreux.

Pont-l’Évêque

Bien que fortement bombardée et endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville de Pont-l’Évêque dans le Pays d’Auge reste l’un des plus beaux villages de Normandie grâce à son architecture colorée et ses paysages naturels. La rivière Toques coule en direction de la Manche via la côte fleurie de Normandie, tandis que des maisons à colombages ornent le centre ville. De plus, Pont-l’Évêque est le berceau d’un fromage onctueux du même nom et l’un des produits culinaires les plus importants de Normandie.